mardi 26 avril 2011

Paprec -Virbac qualifié pour le Vendée Globe

Quel bilan tires-tu de ce demi-tour du Monde ?


Jean-Pierre Dick. "Le bilan est évidemment positif pour le Paprec-Virbac Sailing Team car nous remplissons 3 objectifs importants. Le premier est ce parcours initiatique avec mon nouveau bateau. C'est primordial pour moi car, désormais, je le connais beaucoup mieux. J'ai essayé toutes les configurations possibles et imaginables. Je connais ses réactions, son potentiel. C'est aussi mettre le doigt sur un certain nombre de sensations importantes pour le futur afin d'être en phase avec son bateau. Le second est la qualification pour la Barcelona World Race. Le troisième, celle pour le Vendée Globe. Cela permet d'être plus serein, car en 2004, je m'étais qualifié la veille de la date limite, soit un mois et demi avant le départ du Vendée Globe !"


Quelle est la suite du programme ?


Jean-Pierre Dick. "Il est très chargé ! Le bateau va être sorti de l'eau pour un mois de chantier. Nous allons démonter un maximum de choses pour vérifier que tout est ok. C'est le chantier clé pour la Barcelona World Race. La liste de boulot est très longue sur Paprec-Virbac. Luc Bartissol et son équipe commencent dès maintenant à le faire évoluer car il faut le faire en permanence. La compétition est de plus en plus dense et difficile. Le mot d'ordre : ne pas nous reposer sur nos lauriers ! En août, je cours la Rolex Fastnet Race avec Damian Foxall. En septembre, on s'entraîne et ensuite on part à Nice pour finaliser la préparation de Paprec-Virbac dans son port d'attache.




Source et crédits photos : Paprec -Virbac - Gareth Cooke

0 commentaires:

Publier un commentaire