mercredi 27 avril 2011

Vendée Globe : Premières réactions d'Armel Le Cléac'h

Armel Le Cléac'h, skipper de Brit Air, a franchi la ligne d'arrivée du 6e Vendée Globe


Ce temps comprend les 11 heures de bonification pour son assistance lors du sauvetage de Jean Le Cam. Il accuse donc un retard de 5 jours 6 heures 30 minutes sur le vainqueur Michel Desjoyeaux. Sa vitesse moyenne théorique est de 11,57 nœuds sur le parcours théorique de 24 840 milles. Il a en réalité parcouru 27 233 milles à la vitesse réelle sur l’eau de 12,69 nœuds.

Premières réactions recueillies juste après le passage de la ligne d’arrivée :



« C’est magique ! C’est incroyable tous ces gens venus m’accueillir sous le soleil aux Sables d’Olonne. J’avais la larme à l’œil tout à l’heure en voyant tous les bateaux autour de moi. C’était impressionnant. Je commence juste à réaliser que c’est fini. Qu’on va pouvoir laisser le bateau se reposer, et moi aussi un peu. Mais la 2e place, je ne réalise pas vraiment. Il y a plusieurs facteurs qui expliquent cette 2e place : j’ai rempli l’objectif de finir la course et de bien naviguer à ma façon. Il fallait un peu de réussite aussi. On est très peu à finir l’épreuve, mais c’est la beauté de cette course. Alors 2e derrière Michel Desjoyeaux, je ne pouvais pas rêver mieux. Les derniers jours ont été très difficiles. De grosses vagues se sont abattues sur le pont. Le bateau a souffert. La casquette s’est arrachée et le rail de têtière de grand-voile aussi. Je finis avec la grand-voile un peu abîmée, mais j’ai réussi à arriver jusqu’au bout. »




0 commentaires:

Publier un commentaire