Pêcher le Calamar et la Seiche à la turlutte

La pêche aux Céphalopodes a très longtemps et est encore considéré aujourd’hui comme étant une pêche simple, amusante et ne nécessitant ni technique ni matériel bien particulier. De ce fait, la plupart des pêcheurs se tournent vers des turluttes économiques.

Toutes se ressemblent, et on se rend compte ainsi que les amateurs de pêche aux calamars et seiches n’ont simplement pas réalisé la technicité de cette pratique.

Au Japon, pêcher le calamar est devenu un véritable sport télévisé. Records, concours, techniques et leurres à la pointe de la technologie. Cette pêche reste accessible à tous, mais elle peut être encore plus attrayante en suivant les quelques conseils qui suivent !

Qu’est ce qu’une Turlutte ?

Les turluttes sont des leurres assez effilés, doté bien souvent d’une tête, d’un plomb sous la gorge, et d’un panier. Aujourd’hui, on pourra voir de plus en plus souvent des plumes au niveau des yeux. Elles permettent de rendre le leurre plus réaliste, à mi chemin entre la gambas et la crevette.

Conseils pour la peche au calamar

D’apparence simpliste, les turluttes sont pourtant très techniques dans leurs conceptions. Elle nécessite un équilibrage parfait en fonction de sa catégorie…

Il existe deux types de Turluttes :

  • Les turluttes à animation verticale
  • Les turluttes à animation horizontale

Deux catégories différentes à utiliser dans des circonstances différentes que nous développerons plus tard.

Il est important de revenir sur le plombage des turluttes. Il définira en partie la rapidité de descente de la turlutte, permettant ainsi de s’adapter aux conditions du jour.

Il sera donc toujours nécessaire de sortir avec différents grammage afin de trouver le bon compromis pour maximiser ses chances.

En effet, la vitesse de descente est déterminante !

Pour terminer cette présentation de la turlutte, il est nécessaire d’évoquer la couleur de ces leurres à part. Toujours de coloris très vifs, les différentes marques tentent aujourd’hui de se rapprocher le plus possible des couleurs naturels des gambas et autres crevettes notamment.

Le revêtement de la turlutte et dans la majorité des cas en tissus. Cela permet de garantir une meilleure accroche des ventouses du céphalopodes sur le leurre, et améliore aussi nettement la diffusion d’attractant, impossible sur un leurre dur classique.

Quelles techniques utiliser pour pêcher le calamar ou la seiche ?

La première chose à savoir avant de se lancer dans cette pêche est que le Céphalopode est une espèce très intelligente. Ils s’adaptent aux situations, et peuvent « apprendre » des erreurs de leurs congénères !

Animer une turlutte est relativement simple, mais sera à adapter en fonction de la turlutte, des conditions du jour ainsi que du céphalopode recherché.

Comme dit plus haut, il existe deux catégories de turluttes : Animation horizontale et animation verticale.

Dans les deux cas, la turlutte coulera vers le fond, mais son équilibrage sera déterminant pour l’animation.

Dans le premier cas, une récupération régulière et assez lente, proposera une nage du type walking the dog à la turlutte. Dans le second, toujours sur une récupération lente la plupart des turluttes nageront avec un léger rolling ou ondulation.

Il s’agit donc d’une pêche en finesse. Attention néanmoins à la première touche qui est dans la majeur partie des cas, déterminante. Une foi ferré, moulinez en continue à bonne vitesse sans temps d’arrêts. L’inertie empêchera le céphalopode de se détacher !

Le choix de la techniques et du leurre se fera ensuite en fonction de l’espèce recherché et du fond marin. Pour une pêche à faible profondeur (2m -5m) ainsi que pour les seiches, qui gravitent au fond de l’eau, préférez plutôt les turlutes horizontales. Pour les calamars qui ont une plus forte tendance à chasser entre deux eaux, les turluttes verticales à descente rapide devrez faire l’affaire !

Il ne faut néanmoins pas oublier que les céphalopodes sont intelligent. C’est pourquoi nous vous recommandons fortement de changer régulièrement d’animations mais aussi de coloris !

Quel Matériel pour pêcher le calamar ou la seiche ?

Le marché français commence à être touché par la passion japonaise de la pêche aux céphalopodes. On voit ainsi apparaitre des cannes spécialement conçu pour cette pêche.

Ces cannes doivent être rapides, sensibles et légères. Elle doit être capable de propulser votre leurre à bonne distance, tout en gardant une extrême sensibilité pour sentir des touches difficilement perceptible !

Nous vous conseillons :

Canne Shimano Beastmaster Softbait : A l’origine conçu pour la pêche au bar aux leurres souples, elle s’adaptera parfaitement à la pêche aux céphalopodes .

Le moulinet quant à lui devra être assez polyvalent. Une vitesse de récupération sera moyenne. Privilégiez des moulinets léger !

Nous vous conseillons :

Moulinet Nexave FC Shimano : Léger, abordable et avec un bon ration de récupération, il suffira amplement pour cette pêche qui demande plus de technicités dans la sélection des leurres et de la canne.

Voici une sélection de 4 turluttes :

Animation horizontale

Turlutte Caiyen UDSL Megabass : Nouveauté 2011 de la marque, elle est dotée d’améliorations technoliques importantes
Turlutte Phospho Asaki : Simple et efficace, elle est dotée d’un emplacement ventral pour accueillir un starlite

Animation verticale

Turlutte Duo Harpoon : Simplement excellente. En montage directe comme en dérivation.
Turlutte Egijya Gan Craft : Elle sera très utile pour des animations dynamiques et sur une récupération coulée.

Autre :

Turlutte Uojya Gan Craft : Une turlutte proposant une technique alternative, le Bichi Bachi. Très efficaces au pays du soleil levant, cette turlutte est dotée de couleurs holographiques très attractant !

N’hésitez pas à laisser vos commentaires et conseils pour la pêche au calamar et à la seiche !

Articles sur le même thème

Partagez cet article

A propos de l'auteur

Créateur du site internet Boatiful. Passionné de bateaux et de pêche en mer. Navigue essentiellement en mer Méditerranée et en Corse en particuliers. Pratique la pêche à la traine, aux jigs et au lancer.

(0) Readers Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>