vendredi 3 juin 2016

Les Leurres et le bruit

Les Leurres et le bruit

Nous allons ici aborder le sujet des leurres et du bruit.
Tout d’abord, je vous invite à mettre la tête sous l’eau, tout au moins les oreilles en mer ou tout simplement dans votre baignoire. Ecoutez, ce n’est pas le monde du silence, bien au contraire, l’environnement est plein de bruits de toutes sorte, un bateau qui passe au loin vous semble si proche. Le principe physique est que sous l’eau les sons se propagent 3 fois plus vite que dans l’air.
Deuxième principe ; Les carnassier sont attirés par le bruit et curieux. Cela ne veut pas dire qu’ils attaqueront…

C’est l’analyse simple de ces deux principes qui doit régir le choix de vos leurres.

Les leurres et leur sonorité : Les leurres de par leur conception ont tous une sonorité différente. Les fabricants travaillent sur la puissance et le type de  bruit. Pour ce faire les variables son nombreuses mais les plus importantes sont le volume de résonance, le type de billes, leurs tailles et leurs nombres.
                     


Les spots et le bruit ambiant : il faut prendre le temps d’analyser son spot de pêche. Quand on a l’habitude c’est simple et l’on a souvent  ces leurres préférés. Prenez un peu de recul : ne correspondent-il pas le plus souvent à l’analyse ‘leurres bruyants dans un environnement bruyant’. En tous les cas pour la découverte d’un nouveau spot c’est la formule à retenir.

Je propose donc de classer les leurres du plus bruyant au moins bruyant. Les plus bruyants permettront au début d’assurer une zone de prospection large. En effet le bruit entendu de loin fera venir le poisson qui si il est mordeur n’hésitera pas à attaquer. En revanche si vous savez que le poisson est là ou qu’il monte sur vos leurres sans attaquer, il faut changer de leurre pour des moins bruyants. Souvent les résultats son immédiats.



lundi 9 mai 2016

Nos techniques de pêche du Bar

Voici une news faite pour vous donner notre sélection de leurres durs pour la pêche du Bar.

Les indispensables dans votre boîtes de pêche se décomposent en 2 catégories : Surface  et plongeants.

Les leurres de surface, comme leur nom l’indique, flottent et se déplace en imitant un poisson chassé. Le type de leurre ainsi que l’action de pêche permettra de les animer pour obtenir l’effet souhaité (pop and go*, walking the dog...) Les leurres favoris de surface connus et reconnus pour la traque du bar sont :

Les 3 leurres de la marque XORUS :

  • Le Asturie taille 100 /130/150 
  • Le Patchinko taille 100/150 
  • Le Frosty en taille 100.



De la marque ZENITH, il y a aussi le Zclaw dans sa taille 10 cm en modèle original ou rattling.

Nous vous conseillons aussi l’incontournable Super Spook de chez EDDON qui pour environ 11 euros vous offrira un plaisir incroyable et de bons résultats



Toute l’adrénaline de l’attaque du bar en surface !

Pour les leurres à bavette ou poissons nageurs, nous traiterons ici de ceux qui évoluent entre 0.5 et 2 m d’eau. Les techniques à utiliser sont jerking  (grandes tirées) et twiching  petits coups de scion).

Dans ce domaine, je vous conseille le Tide Minnow dans toutes ses tailles de chez DUO,  le ZONK de chez Mégabass mais aussi pour le début de saison le Beach Walker 95 Axion de chez duo.



N’oubliez pas de faire des stop, c’est avec la vitesse de récupération, souvent la clé des attaques.

(N’hésitez pas à nous faire parvenir vos photos avec le matériel utilisé par mail et nous pourrons ainsi éditer une sélection)

Pop and go : c’est l’animation des leurres de type popper qui consiste par des tirées à générer des éclaboussures d’eau et un son ‘Pop’ caractéristique. Cette technique imite un poisson en fuite. On alterne les périodes de Pop et des périodes d’arrêt qui permettent au carnassier d’approcher et de décider l’attaque

Walking the dog : mouvement des stickbaits. Cette nage de surface permet au leurre de nager de droite à gauche en mouvements de Zig Zag plus ou moins prononcés. Pour ce faire, canne vers le bas et fil tendu, on donnera de petits coups de scion sec qui donneront l’animation au leurre  tout en ramenant la bannière pour garder la tension.

Twiching : animation des jerkbaits qui consiste à donner de petites tirées sèches du scion. Le résultat sera une accélération du leurre à la tirée et une oscillation légère du leurre. Le nombre et la fréquence du twitch dépendra des conditions de pêche et de l’agressivité de poissons.

Jerking : animation des jerkbaits qui consiste à donner de grandes tirées sèches du scion. Le résultat sera une accélération du leurre associé à son départ latéral sur le flan. Le jerk répété créera une nage droite gauche droite

vendredi 24 avril 2015

Les matériaux et les finitions des leurres

Tous les leurres sont composés de matériaux rigoureusement sélectionnés, pour leur haute qualité mais aussi pour leurs finitions irréprochables.

Les leurres en balsa

Ces leurres sont très résistants, légers et durables. En effet le balsa est un matériau qui permet de réaliser des formes parfaites créant une action de nage ultra réaliste. Il apporte aux leurres une réactivité très importante.

 

Les leurres en plastique

Le plastique permet de réaliser des effets de transparence mais permet aussi la réalisation d'une multitude de détails anatomiques très précis tels que des écailles, des nageoires 3D etc. Il rend donc les leurres plus réalistes que jamais. Autre point important : le plastique permet une flottabilité neutre (suspending).

Le plastique permet aux leurres d'être silencieux ou bruiteur, il améliore aussi la résistance et la durabilité de ces leurres.
 

Les leurres à finition métallique

Les leurres à finition métallique imitent parfaitement les reflets sur le corps des poissons. Idéal pour attirer tous les prédateurs !
 

 Les leurres « peinture »

La peinture ou autrement dit l'impression est généralement appliquée sur les leurres en bois. Cette technologie permet de réaliser des leurres plus naturels que les leurres à finition holographique. Comme les leurres en plastique cela permet aussi une grande précision des détails anatomiques.


Les leurres en feuilles holographiques

Les feuilles holographiques dégagent une luminosité et apportent des reflets qui stimulent les poissons et déclenchent les attaques. Elles peuvent être utilisées à la fois à l'intérieur et à l'extérieur des leurres.
 

 Les leurres en feuilles originales Rapala

Les feuilles originales de Rapala offrent une imitation parfaite des petits poissons. Ils permettent aux leurres d'être très attrayants et lumineux pour un effet très réaliste et naturel dans l'eau.


Les leurres en bois d'abachi

Les leurres en bois d'abachi sont utilisés pour la pêche aux gros poissons. Son action de nage est naturelle et réaliste comme le balsa mais l'abachi diffère par sa flottabilité et sa résistance. En effet les leurres en balsa flottent plus que les leurres en abachi.

Nous espérons vous avoir éclairé sur les différents matériaux et les différents types de finition des leurres. 

N'hésitez pas à nous laisser des commentaires si vous utilisez d'autres leurres ou si vous souhaitez plus d'informations.

vendredi 17 avril 2015

Fils de nylon, tresse, fluorocarbone - Kezako ?

Fils de nylon, tresses, fluorocarbones, la question revient souvent : quelle est la différence entre ces fils ?
Sachez que chacun a un rôle bien précis et que leurs utilisations répondent à différents besoins.


Le nylon : 

Ce fil a un taux d’étirement beaucoup plus grand que les autres fils.
Il va servir à garnir le moulinet et est souvent recouvert d'un revêtement silicone pour faciliter la glisse. Il est aussi résistant à l'abrasion et a peu de mémoire ce qui le rend plus adapté pour remplir les moulinets.


La tresse : 

Composée de fibres réunies entre elles la tresse est très résistante. Arrivées dans les années 90 les tresses ont révolutionné le marché.
C'est le corps de ligne, qui trempe dans l'eau et qui est directement relié au moulinet. Son indice d'élasticité est quasiment nul, ainsi on ressentira plus précisément les touches les plus fines. 

Le fluorocarbone : 

C'est un matériau qui dispose d'un indice de réfraction de la lumière proche de celui de l'eau. Ainsi cela assure une très grande discrétion du montage en action de pêche. Quasiment invisible pour les poissons, ces fils ont une mémoire plus grande et sont généralement plus raides. Les fluorocarbones sont plus denses (et donc lourds), ils couleront plus rapidement que du nylon. Ces fils sont donc moins pratiques pour la pêche de surface, en particulier quand il faut animer lentement.



Le choix en fonction du type de pêche 


Pêche profonde (supérieur à 10m) : tresse pour une bonne transmission des contacts

Pêche finesse leurre souple : tresse pour une meilleur détection des micro touches

Pêche finesse leurre dure : nylon ou tresse

Power fishing : nylon pour son coté polyvalent

Retrouvez sur notre boutique tous nos Fils Nylon - nos Tresses et nos Fluorocarbones 

Et vous ? Avec quels fils pêchez-vous ?

N'hésitez pas à nous faire partager vos expériences.

vendredi 10 avril 2015

Initiation au Street-Fishing

Le street-fishing ou Pêche de Rue a vu le jour au Japon et au USA et a ensuite pris de l'ampleur dans le continent Européen. Ce mouvement se différencie des pratiques de pêche traditionnelles notamment pour le côté mobile mais aussi pour la remise à l'eau systématique des poissons (No-Kill).

Pour autant, les valeurs de la pêche sont bien présentes à savoir le retour à la nature, la patience, la relaxation, la concentration  etc.

Il y a aussi un côté show-off puisque la plupart des citadins sont curieux de voir des pêcheurs en bas de chez eux et il n'est donc plus rare de se retrouver avec un petit public interloqué.

Les fabricants ont donc su rebondir face à cette nouvelle pratique de notre sport préféré et ils ont ainsi développé des gammes de produits adaptées. Ainsi, nous trouvons désormais sur le marché des cannes à pêche qui rentrent dans un sac à dos, des boites de leurres optimisés etc.

L’équipement de base pour commencer  : une canne (d'une puissance allant de 2 à 7g) avec un moulinet garni de tresse fine (plus ou moins 10 centième), une pince coupe fil et une boite de petits leurres pour le Street Fishing.

Une paire de lunette ainsi qu'une casquette sont également conseillées afin de se protéger des lancers hasardeux... Nous recommandons d’écraser systématiquement les ardillons des hameçons à l’aide de la pince afin de ne pas blesser les poissons et ainsi de respecter la culture No-Kill.

Il ne reste donc plus qu'à prendre son téléphone pour pouvoir immortaliser le moment :).

Voici une liste non exhaustive des principaux poissons pêchés en street fishing :

• Le Silure
• Le Black Bass
• La Perche
• Le Barbeau
• Le Brochet
• Le Sandre
• La Truite
• Le Chevesne
• L’Aspe
etc... !

Pour pouvoir pêcher il faudra aussi avoir une carte de pêche valide. Vous pouvez l'acheter en ligne sur le site : www.cartedepeche.fr. Les permis délivrés sont annuels ou occasionnels, avec des réductions possibles notamment pour les juniors.

Et vous ? Pratiquez-vous le street-fishing ?

N'hésitez pas à nous raconter vos épopées en laissant des commentaires !

N'hésitez pas non plus à nous indiquer les marques / produits que vous utilisez !

Retrouvez très bientôt la nouvelle catégorie dédiée au street fishing sur notre boutique !

vendredi 3 avril 2015

Une nouvelle taille pour le Blue Shad qui fait la différence !



Certains pêcheurs demandaient une version allégée du Blue Shad, de plus petite taille, pour les zones moins profondes, ou difficiles d’accès. 

C’est désormais chose faite ! Voici quelques raisons pour lesquelles vous ne pourrez plus vous passer du Blue Shad 8 cm.
D’une grande souplesse, le Blue Shad 8 cm est néanmoins très réactif. Sa queue renvoie d’intenses pulsations comparé à sa petite taille. Elle lui apporte aussi un fort rolling particulièrement attractif sur les prédateurs en mer comme en eau douce.

Imprégné à cœur du puissant attractant Flash’Attack, il attire les carnassiers sur de grandes distances. Sa matière très tendre ressemble à de la véritable chair : les poissons le conserve ainsi plus longtemps en gueule, optimisant d’autant le ferrage.

Ce shad est parfait pour les animations micrométriques quand il est nécessaire de travailler son leurre vraiment lentement.
Même à la plus faible vitesse de récupération, il continue à pêcher ! Il est ainsi excellent quand l’eau est encore froide et que les prédateurs sont peu actifs.


Le leurre parfait pour les débuts de saison!

En entrée de saison, même les plus gros carnassiers se focalisent sur les alevins de l’année. Ces alevins qui évoluent en bancs sont des proies faciles. Dans ce cas de figure, les gros leurres sont alors souvent ignorés.

En mer, bar et lieu ciblent fréquemment les anchois ou les petites sardines. Ces prédateurs peuvent se concentrer uniquement sur ces proies vulnérables ne leur réclamant que peu d’efforts. Ils sont alors vraiment difficiles à faire mordre avec une imitation trop grosse. C’est assez flagrant lors des chasses sur ce type de poisson fourrage où un leurre de grande taille est systématiquement refusé.

En eau douce, cette situation est d’autant plus délicate que brochet, black bass et perche ont tendance à se rapprocher des zones les moins profondes car ce sont celles qui se réchauffent le plus rapidement. Les alevins y évoluent en bancs, près des rives et des herbiers. Le poisson fourrage est aussi plus présent. Pouvant passer dans les endroits fortement encombrés et les plus faibles fonds, le Blue Shad 8 cm est la solution ! 

Ne faisant que 8 cm à peine, ce Blue Shad correspond parfaitement à celles des proies en présence, optimisant ainsi de manière significative vos résultats. 


Tous les pêcheurs aux leurres savent qu’en présence de poissons méfiants et éduqués, il est souvent nécessaire d’utiliser des leurres plus petits. En eau douce, la pression de pêche est parfois importante et les poissons deviennent alors difficiles. 

C’est souvent le cas lors de journées très ensoleillées, quand l’eau est claire et que les conditions sont particulièrement calmes. Le Blue Shad 8 cm s’est ainsi révélé hyper performant dans ces situations où d’autres leurres ne fonctionnaient plus.

En mer, il sera ainsi recommandé pour toutes les zones offrant une grande visibilité comme les plages de faibles fonds, les estuaires, les parcs à coquillages, les champs de laminaires, les étangs salins, etc.

Les pêcheurs méditerranéens souvent confrontés à des eaux cristallines y verront également un allié de choix. Nous vous conseillons dans ces conditions les coloris avec des effets de transparence qui permettent au Blue Shad de mieux se fondre dans l’environnement. En plage et avec du soleil, la couleur Ice Shad est excellente ! Le coloris Ayu est particulièrement performant sur les fonds recouverts d’algues (estuaires, parcs à coquillages, étangs salins). Le Dos Bleu fonctionne aussi très bien en côte rocheuse par eaux transparentes.

Idéal pour le « Power Fishing »

Ne pesant que 10 grammes à peine, le Blue Shad 8 cm permet de pêcher avec efficacité les zones de faibles profondeurs (dites « zones shallows »). Ce poids réduit permet de le faire travailler lentement sans avoir à le ramener à trop grande vitesse. Grâce à sa matière ultra souple, il nage parfaitement même lors des pêches les plus lentes en émettant de puissantes vibrations attractives. Pas besoin de maniements savants : il fait le job tout seul ! Il est donc parfait pour les pêches en linéaire à mi-eau où il sera juste nécessaire de varier la vitesse de récupération.



Grâce à son armement en texan, il passe sans accrocher dans les branches, les zones encombrées ou même les pires herbiers. Il permet ainsi de peigner de manière méthodique les rives et autorise la prospection des larges surfaces encombrées où se tiennent justement les carnassiers.

Il est également redoutable, ramené proche du fond, en lui faisant «gratter» le substrat. Plus besoin de se préoccuper de savoir si la zone est «propre» : vous pouvez ainsi couvrir des surfaces très importantes en quête de poissons actifs.

vendredi 27 mars 2015

Lexique Anglais - Francais

Voici un lexique consacré aux leurres dits poissons nageurs.

Les leurres de surface : Les Top Water

Il s’agit des leurres qui pêchent en surface et qui sont flottants. Voici les différents types de leurres, à savoir : les Poppers, les Stickbaits, les Buzzbaits, les Propellers et aussi les Wakebaits :

- Popper : Leurre flottant qu’il faut attacher en direct sans agrafe. Sous la traction du pêcheur, il se forme une bulle d’air qui émet un son plus ou moins fort. Ce leurre est destiné à simuler une chasse d’un petit carnassier en surface, ce qui ne manque pas d’attiser la convoitise des autres carnassiers sur la zone ou des plus gros prédateurs. Voir sur la boutique

Exemple : Le X-Rap Popper
- StickBait : Il s’agit d’un leurre de forme allongée, destiné à la pêche en surface ou sous la surface. Souvent ce leurre est flottant et il est utilisé à la belle période de l’année quand les poissons chassent en surface. Ils assurent une pêche ludique et très agréable. Parmi ces leurres on retrouve les WTG 95 et  Z-Stick de Storm ou le X-Rap Subwalk Rapala.  L’animation la plus répandue est le « Walking the dog ». Voir sur la boutique

Exemple : Le Madlure 90
- Propeller : Leurre de forme allongée muni d’hélice(s). Le BigBig est un des plus anciens de cette gamme. L’hélice brasse l’eau et crée un sillage de bulles ainsi que du bruit.


- Wakebait : Poisson Nageur à forte flottabilité, dont la bavette est perpendiculaire au corps. Il évolue à la surface en créant des turbulences, il simule un animal terrestre qui nage, ou un poisson en difficulté à la surface de l’eau. Exemple : le BX Waking Minnow Rapala.

Sous la surface de l’eau :

- Lipless Minnow : Poisson Nageur de forme allongée comme un Minnow, mais dépourvu de bavette. Sa nage lors de la récupération est en « S ». Il se lance loin et ne tire pas sur la canne. C’est un leurre très efficace en eau douce comme en mer. Voir sur la boutique 

Exemple : Le X-Rap Subwalk
- Jerkbait : Poisson Nageur sans bavette qui s’anime à la canne part une série de Jerk plus ou moins ample.


- Minnow : Poisson Nageur effilé (poisson de type ablette) doté d’une bavette, que l’on peut se contenter de ramener en linéaire avec des poses et des accélérations. Voir sur la boutique

Exemple : Tide Minnow Slim
- Jerkbait Minnow : Poisson Nageur effilé doté d’une bavette et dont l’animation peut s’effectuer en linéaire ou par une série de  Jerks visant à désaxer le leurre pour qu’il présente tour à tour le flanc droit puis le gauche. C’est une des animations qui  est très prisée par le brochet.


- Slider : Leurres durs qui en fonction de l’animation font de  longues glissades (proche du Jerk).

Exemple : Le sashimi Slider 140F
- Longbill Minnow /  Longbill : Poissons Nageurs de forme effilé dotés d’une grande bavette pour les faire descendre rapidement. Ils s’utilisent aussi bien en récupération linéaire qu’en Bottomtaping.

- Crankbait : Poisson Nageur de forme plutôt ronde  (sauf les « Flat » qui sont plus haut que large) doté d’une bavette plus ou moins allongée qui lui permettra de rapidement gagner sa profondeur de nage. De par sa conception, la bavette intervient comme une protection face aux obstacles et fait dévier le leurre sur chacun d’entre eux. C’est un leurre très efficace pour prospecter rapidement du terrain. Les animations adéquates sont le Bottomtaping ou Steady retrieve.

- Lipless : Poisson Nageur de forme compacte sans bavette qui aura la même fonction que le Crankbait : prospecter beaucoup de surface rapidement. Ses avantages qui ne sont pas des moindres : se lance très loin, pêche à toutes les profondeurs et ne tire que très peu sur la canne.

- Swimbait : Leurres ayant une nage naturelle qui s’anime par simple récupération à la manivelle. On distingue les souples et les dures. Souvent, ils sont dotés pour les leurres durs de plusieurs segments.

Les différentes actions :

- Rolling : Il s’agit du mouvement que produit le leurre lorsqu’il oscille de droite à gauche en montrant alternativement le flanc droit, puis le flanc gauche. Ceci est obtenu en conception par un centre de gravité bas, un lestage réparti et une section de corps plus ronde.

- Wobbling : Le wobbling est une action mécanique également induite de la conception du leurre. Lors de la récupération de la ligne par le pêcheur, le leurre donne l’impression de frétiller, vibrer, sans pour autant sortir de sa trajectoire. Cet effet s’obtient par la présence d’une partie plane sur la partie basse du leurre et le positionnement d’un lest centré et groupé dans le corps du poisson nageur.

- Scattering : Je prends un peu d’avance avec ce troisième terme, mais c’est un petit bijou  technique qui ne tardera pas à rentrer dans le langage des pêcheurs aux leurres ! Nage induite par la bavette « Scatterlip » incurvée. Elle permet au leurre d’avoir une nage très naturelle de poisson en fuite, le top pour déclencher les attaques des carnassiers. C’est une technologie Rapala ! Pour bien cerner la différence entre un scatter et un original, je vous invite à regarder cette petite vidéo.
  
Les densités :

- Floating : Leurre Flottant.

- Suspending : Leurre restant en suspension à une profondeur donnée pour des conditions déterminées à l’avance. Les paramètres à prendre en compte sont la densité (douce ou salée) et la température de l’eau. Sachez que l’eau de mer porte plus que l’eau douce. Aussi, plus l’eau est froide, plus la portée est faible. Les leurres sont en principe réglés en eau douce pour une température de 10°C.

 - Sinking : Leurre qui coule.

- Slow : Notion de lenteur qui est souvent couplée au terme de Slow « Sinking » ou Slow « Floating ». Cela signifie que le leurre coule doucement ou remonte doucement à l’inverse du terme « Fast ».


Les différentes animations :

- Jerk : Le Jerk est une animation qui s’obtient par un mouvement sec et de grande amplitude avec la canne qui va de haut en bas. Une série de Jerks va faire partir le leurre tantôt à droite tantôt à gauche. Voir sur la boutique 

Exemple : Le Edonis Missile
- Twitching : Le Twitch s’obtient par une ou plusieurs petites tirées généralement de droite à gauche pour les droitiers et inversement pour les gauchers. Le scion est pointé vers le bas. Cette animation a pour but de déstabiliser le leurre en faisant claquer la ou les billes à l’intérieur. Elle est donc très efficace avec le système Clackin. Cela donne, outre un effet sonore, une grande impression de vulnérabilité du leurre par rapport au carnassier réveillant en lui son instinct de prédateur opportuniste ! Voir sur la boutique

Exemple : FX 6.6
- Jigging : Il s’agit d’une animation faite de tractions plus ou moins rapides suivies de relâchés. Les leurres qui excellent en mer sont les Jigs métal Williamson comme les Koika Jig, Goname Jig et autres. En eau douce, on retrouvera les incontournables Snap Rap et Jigging Rap Rapala. Voir sur la boutique 


Exemple : le Yabai Jig
- Steadyretrieve (trolling) ou Slow retrieve :  Retrieve = Récuperation, Steady = Continue, Slow = Lent. Cela signifie donc une récupération continue sans animation, ou récupération lente.

- Walking the dog : Nage donnée à un leurre de surface pour le faire évoluer en zig zag de droite à gauche et de gauche à droit. Cela s’obtient avec une canne (pas trop rapide) en effectuant des petits mouvements de poignet comme si l’on fouettait une sauce dans un saladier !

- Long slide : Terme s’appliquant aux Jerks ou aux leurres de surface. Cela signifie une longue glissade. Elle se fait en effectuant une longue traction lente et progressive. Voir sur la boutique

Exemple : Le bassarrow
- Bottomtaping : Action de faire nager le leurre en faisant taper la bavette sur le fond.

- Power Fishing : Pêche rapide qui vise à couvrir rapidement de la surface de pêche, les leurres les plus utilisés pour cette technique sont les cranks  ou les lipless. Cette technique a pour but de faire soit une pêche cueillette en sollicitant les poissons actifs, soit de localiser les poissons pour ensuite affiner la stratégie de pêche.

- Buzzing : Faire nager en ligne droite  un leurre en surface en créant des turbulences, avec par exemple une virgule montée en Texan sans lest.

- Do nothing : Ne rien faire ou « no action bait ». Cela fonctionne très bien sur les poissons très éduqués qui se refusent à prendre un leurre en mouvement.


Nous espérons que ce lexique vous aidera à mieux cerner les différents poissons nageurs du marché et les techniques d'utilisation.

N'hésitez pas à laisser des commentaires !