mardi 14 juin 2011

L'Equipe de France de Voile sur la Sail for Gold Regatta

Grosse semaine pour Banque Populaire ! L’Equipe de France de Voile dont le Groupe Banque Pop' est partenaire  a exprimé tout son talent à Weymouth  en Angleterre sur la Sail for Gold Regatta. La 5ème manche de la coupe du monde olympique de voile se jouait sur le plan d’eau des futurs Jeux Olympiques 2012 et a vu les victoires du tandem Garros/Leboucher en 470 et de Damien Seguin en 2.4mR.



Sail for Gold Regatta : cinq podiums pour les Français


Cette Sail for Gold Regatta édition 2011, avait une saveur particulière pour les athlètes de l’Equipe de France. Naviguer sur le plan d’eau des JO est une chose mais quand Philippe Gouard, Directeur Technique National, décide d’en faire la 2ème épreuve test pour ses sélections olympiques, c’est une toute autre histoire ! Un enjeu de taille qui leur a plutôt bien réussi : Vincent Garros et Pierre Leboucher s’imposent en 470, Damien Seguin en 2.4mR, Stéphane Christidis et Peter Hansen terminent 2ème en 49er, Bruno Jourdren et Eric Flageul montent sur la 3ème marche du podium en Sonar, tandis que chez les filles, Camille Lecointre et Mathilde Géron s’adjugent la 3ème place en 470. Une belle récolte à un peu plus d’un an des Jeux Olympiques, l’Equipe de France poursuit donc sur une belle lancée !



Sail for Gold Regatta : Entrée en matière difficile pour la paire Charbonnier - Mion


« Un peu trop froid pour un mois de juin  le Sud de l’Angleterre », s’amuse Jérémie pourtant habitué à régater en rade de Brest ! Une régate de costaud qui a mis à rude épreuve les concurrents et leur matériel. Jusqu’à 30 nœuds de vent mercredi, une mer hachée et si l’Equipe de France s’est révélée plutôt à l’aise dans cet exercice, les choses se sont avérées plus compliquées pour Nicolas Charbonnier et Jérémie Mion. « Nous venons quasiment une fois par an à Weymouth et les conditions sont régulièrement soutenues, cette fois-ci, nous avons eu entre 12 et 25 nœuds de vent en course. Nous sommes venus nous entraîner pendant deux semaines, c’était très instructif mais nous n’avons pas été dans le rythme pendant l’épreuve. Les premiers jours, nous manquions de réussite sur les départs, un problème qui s’est résolu en fin de semaine, nous terminons même 2ème d’une des manches », précise Nicolas, le barreur de l’équipage. Un bilan mitigé mais une motivation qui reste intacte : « J’avoue que nous n’avons pas été très inspirés, mauvais choix tactiques et stratégiques mais cela n’empêche que nous avons encore appris sur le plan d’eau »,  conclut Jérémie.

0 commentaires:

Publier un commentaire